L’association Ankazoubé

L’association Ankazoubé a été créée en août 2010 à Monestiés dans le Tarn, par Martine Vaast-Martinelli qui pour sa retraite, s’était promis de soutenir les habitants d’Ankazobe à Madagascar, où elle est née et a grandi.

L’association Ankazoubé soutien la population défavorisée installée autour du centre pénitencier de la commune. Reconnue d’utilité publique, elle apporte une aide matérielle et financière aux habitants, les forme à des techniques de production de matières de première nécessité, privilégie les rencontres et les échanges.

L’association est composée en France de 5 membres et 25 adhérents, à Madagascar de 16 membres. L’équipe française a pour rôle de récolter des fonds (vente d’artisanat malgache, parrainage…), des dons matériels, de promouvoir l’association auprès d’éventuels donateurs et d’organiser des visites de terrain. A Madagascar, l’équipe suit les projets au quotidien, gère l’administration avec l’État malgache et la relation avec les populations démunies. Ils suggèrent des projets à réaliser en fonction de la priorité des besoins locaux.

Depuis que l’association existe, nous avons mis en place différentes projets :
confections et dons de trousseaux pour les nouveaux-nés, création de bassin pour l’élevage de poissons, plantation d’arbres pour lutter contre la déforestation, plantation de manioc pour générer des revenus, ouverture d’une école …

Vous pouvez en savoir plus en vous rendant sur le page nos actions.

Message de la Présidente

“Ce site n’a pas pour vertu de révolutionner le monde mais s’il peut sensibiliser la majorité d’entre vous, c’est déjà beaucoup. A ceux qui auront eu la curiosité et l’envie de mener ce combat à nos côtés, toute participation est la bienvenue. Alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires, vos idées, qui nous seront précieux dans la construction du site et des projets, et contactez-nous pour tout autre renseignement si vous n’avez pas trouvez réponse à vos questionnements.

Parce qu’aujourd’hui nous avons la chance de pouvoir nous ouvrir sur le monde par tous nos moyens de communication et la facilitation de mobilisation, il semble qu’en tant qu’Occidentaux nous puissions dès lors mieux aider ces pays en souffrance ; en effet, dans notre siècle où tout s’offre à nous, mourir de malnutrition ou de maladies endémiques est inacceptable et c’est par de petites actions qu’on fait voir le jour à de grands projets.

Comme toute association, plus nous aurons de voix et plus nos projets pourront fleurir ; et que même de petits gestes peuvent aider ces gens démunis à vivre mieux. Pouvoir se vêtir, manger au moins un repas par jour, aller à l’école ou au travail, bénéficier de soins adaptés et être entouré d’un environnement favorable : ce sont là autant de besoins fondamentaux et pourtant ce n’est pas encore une notion naturelle et nous pouvons aider à améliorer ce quotidien.

Il est facile de se documenter et de connaître la situation d’un pays, mais il devient plus difficile de franchir le pas pour mettre la pierre à l’édifice. A la lecture du site, peut-être vous semblera-t-il plus aisé de passer ce cap et de vous sentir utile face à une population en grande détresse. Et combien même, vous ne pouvez participer, parlez-en autour de vous, car la communication est primordiale pour la florescence de nos actions et projets.”

Martine Vaast-Martinelli, Présidente de l’Association Ankazoube

En savoir plus sur nos actions
> Comment nous aider?
> Une idée, un projet, des questions ? Contactez-nous

 

Nous sommes soutenues principalement par des entreprises et association du Tarn, des particuliers.

Nos partenaires