Le point de la mission de mars 2019

Martine, François sont partis au mois de mars à Ankazoube avec 3 jeunes femmes médecins. Les 3 médecins ont pu visiter l’hôpital et constater l’extrême pauvreté des services. Elles ont laissé du matériel médical pour les praticiens. La mission a aussi permis de faire le point sur les plantations, l’entretien de l’école et de la bibliothèque et de créer un nouveau partenariat avec le centre pénitencier.

A l’école

Globalement tout va bien ! Les enfants sont assidus, les parents d’élèves motivés pour laisser leurs enfants suivre leur scolarité. Les locaux sont bien entretenus. Gérine et Diamondra, 2 bonnes élèves de 5ème sont ultra motivées pour poursuivre leurs études. Comme à chaque mission les élèves ont reçu une tenue chacun et un jouet.

Le terrain de jeux sur lequel se trouve le lavoir et qui jouxte l’école va être clôturé pour assurer la sécurité des élèves. Concernant le lavoir il va bientôt être mis à disposition sous réserve d’inscription. Celle-ci permettra de financer l’entretien du lieu.

Cours d’anatomie

Les 3 jeunes médecins en mission ont organisé pendant 2 jours, des cours sur le corps humains avec diffusion de photo et petits films. Les élève de CM1, CM2 et de plus de 12 ans ont ainsi découvert les appareils constitutifs de l’Homme : respiratoire, digestif, circulatoire et sexuel. Ce dernier a été très marquant pour nos élèves et institutrices qui ont découvert de nombreuses notions tabous à Madagascar.

Héritiana

Nous avons malheureusement appris qu’Heritiana, en classe de 5ème, est obligée de quitter l’école pour s’occuper de ses frères et sœurs.

Claudine

Lors de la présence de la délégation à Ankazobe, Claudine a perdu sa maman. L’association a financé le linceul pour l’enterrement et s’est assurée de la prise en charge de Claudine et de sa sœur de 5 mois par leur grand frère. Sa femme qui vient d’accoucher, a assez de lait pour allaiter sa nièce. L’association finance les repas de la fratrie et le matériel scolaire de Claudine.

La bibliothèque

La bibliothèque est tenue par 2 bénévoles, Rocher, membre très actif de notre association et sa femme. On compte plus de 900 inscrits. Livres pour enfants, adultes et jeux éducatifs sont largement empruntés.
La mission a permis de faire un point sur les possibilités d’agrandissement pour créer une salle d’informatique et électrifier le lieu. La salle devrait se faire sur le terrain jouxtant la bibliothèque et non au-dessus à cause des fondations fragiles.

Partenariat avec le centre pénitencier

Ce partenariat a été crée afin d’améliorer les conditions de vie extrêmement difficiles des détenus. Rappelons qu’à Madagascar on peut aller en prison sur délation. La présomption d’innocence n’existe pas donc, dès qu’on est accusé on va en prison et si on n’a pas les moyens de se payer un avocat, et bien on y reste. La prison ne distribue pas de nourriture, c’est la famille qui s’en charge. On compte 222 détenus dans la prison d’Ankazobe, soit 207 hommes (dont 3 adolescents) et 15 femmes dans 2 pièces de XXm2.
Les détenus dorment sur le sol, vivent dans des conditions d’hygiène difficiles et n’ont aucun moyen de s’occuper.

Pour répondre rapidement à certains de leurs besoins, les membres de la mission ont fourni un morceau de savon à chacun, un ballon de basket pour les femmes et un de foot pour les hommes, mais également des fournitures pour 36 personnes désireuses d’apprendre à lire et écrire, les cours étant dispensés par 2 détenus instituteurs. Des projets ont été mis en place avec les détenus : la culture de légumes pour la cantine de l’école et des cours de couture pour les femmes afin d’apprendre à confectionner des protections périodiques pour elles d’abord, et ensuite pour les vendre.

L’équipe a récolté leurs autres besoins : un toilette chez les femme, une pierre d’1m2 pour laver le linge, des produits d’hygiène, des médicaments, des matières premières pour confectionner de l’artisanat et des filet de pêche (pour s’occuper et avoir un peu de revenu), des instruments de musique, de l’électricité, un meilleur accès à l’eau…

Le point de la mission de mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *